Qu’est-ce qu’un karambit ?

Le karambit est un couteau à usage multiple conçu pour la sécurité, la précision et l’efficacité. Les karambits ont une lame courbe ou crochetée, un manche ergonomique et généralement au moins un anneau de sécurité. Avec un design vieux de plusieurs milliers d’années et des tonnes de charme d’antan, la plupart des karambits attirent rapidement le regard. Ils sont élégants, construits dans un but précis et ont fait leurs preuves. Lorsqu’il s’agit de porter sur soi tous les jours, de se battre au couteau et de se défendre, peu de lames ont la longue histoire de succès du karambit.

 

HISTOIRE DU KARAMBIT

L’ancêtre du karambit moderne est apparu en Indonésie au 11ème siècle comme outil agricole et lame utilitaire. Grâce à l’industrie commerciale florissante de l’Indonésie, le karambit s’est rapidement répandu dans toute l’Asie du Sud-Est. Finalement, la lame s’est fortement enracinée en Malaisie et aux Philippines, où elle était utilisée comme arme défensive et de secours et pour les tâches quotidiennes. Au fil des millénaires, le karambit s’est ancré dans la culture guerrière. C’est aujourd’hui une arme emblématique associée dans le monde entier aux arts martiaux d’Asie du Sud-Est que sont le silat, l’eskrima et le kuntao. Les karambits existent depuis près de 10 000 ans. Lorsqu’une chose dure aussi longtemps, il y a généralement une bonne raison à cela.

 

karambit

CONCEPTION DU KARAMBIT

Bien que la conception exacte d’un karambit traditionnel puisse varier légèrement en fonction de son origine géographique exacte, un karambit aura toujours une lame incurvée rappelant la griffe d’un tigre ou une griffe. La lame doit être optimisée pour déchirer, arracher et trancher. La poignée doit être conçue pour assurer la stabilité et une prise en main sûre, même dans des conditions non optimales.

 

Différences entre le design traditionnel et le design moderne

Lorsque la plupart des gens pensent à un karambit traditionnel, le design du karambit indonésien traditionnel leur vient à l’esprit. La courbe est fortement inclinée, et peut même parfois approcher les 90 degrés. Le manche est presque toujours en bois, mais peut être en os ou en pierre. L’ensemble du couteau peut présenter des détails complexes sur la lame, le manche, le fourreau, ou tout ce qui précède. Les karambits traditionnels sont fabriqués à la main et très prisés.

Les karambits modernes peuvent offrir une amélioration en termes de matériaux et de durabilité, mais le design du karambit traditionnel est difficile à battre. Les karambits modernes présentent généralement une courbe moins prononcée et des motifs plus complexes. Certains karambits modernes présentent des caractéristiques telles que des dentelures et des crochets sur la lame arrière, des lames à plusieurs tranchants ou de meilleures options de dissimulation. Cependant, quel que soit le design, un karambit offre généralement à son utilisateur des fonctionnalités que les lames droites ne peuvent pas offrir. La lame incurvée permet de couper plus facilement des matériaux difficiles, d’accéder plus facilement aux cibles et d’utiliser des angles et des approches peu orthodoxes.

 

Anneaux de sécurité des karambits

Les toutes premières versions (modèles des 11e-14e siècles) du karambit philippin et du karambit indonésien pouvaient ou non posséder un anneau de sécurité, également appelé anneau de rétention. Au fil des siècles et de l’évolution de la fonction, des caractéristiques et de l’utilisation de la lame, l‘anneau de sécurité est devenu une exigence de la conception du karambit. L’anneau de sécurité d’un karambit est généralement placé à l’extrémité du manche, ce qui permet à l’utilisateur d’insérer un doigt dans l’anneau avant de refermer sa main sur le manche du couteau. Certains karambits ont un anneau de sécurité secondaire situé sur le manche, juste en dessous de la lame elle-même, qui permet de tenir la lame dans la main.

L’anneau de sécurité a été conçu à l’origine pour empêcher la lame de glisser dans la main de l’utilisateur lorsqu’il travaille à des angles inhabituels, effectue des tâches difficiles ou travaille dans des environnements spécialisés (comme sous l’eau ou suspendu à l’envers). Dans le combat, l’anneau de sécurité assure une prise solide et sûre dans toutes les conditions et lors de sollicitations inattendues. L’anneau de sécurité du karambit rend le couteau difficile à désarmer ou à retourner contre son utilisateur. Il permet également à l’utilisateur de s’appuyer sur la conception de la lame pour une meilleure rétention de l’arme au lieu de dépendre de la seule force de préhension.

Que la main de l’utilisateur soit ouverte ou fermée, en mouvement ou immobile, paume vers le haut, paume vers le bas ou n’importe où entre les deux, grâce à l’anneau de sécurité, un karambit est toujours sécurisé et dans une position optimale pour l’utilisation. En outre, la sécurité de la prise et la rétention accrue de l’arme sont particulièrement précieuses lorsque le couteau est couvert de poussière, de boue, d’eau ou de sang et lorsque le karambit est utilisé dans les angles difficiles ou précis requis en combat.

 

À quoi servent les karambits ?

La réponse courte est « tout« . Historiquement, le karambit était largement utilisé comme une lame utilitaire pendant les tâches de routine. Il aurait été considéré comme la lame utilisé tout les jours durant l’ancienne Asie du Sud-Est. Aujourd’hui encore, dans les régions reculées des Philippines et de l’Indonésie, le karambit est le couteau de poche par excellence. Depuis des milliers d’années, les karambits sont appréciés pour leur capacité de dissimulation, leur précision et leur stabilité. La lame incurvée et la prise en main sûre sont parfaites pour couper des cordes et des lianes, pour les travaux de chasse et d’autres tâches courantes.

Ils sont appréciés pour leur aptitude unique à servir de lame quotidiennes. Peu de lames possèdent la polyvalence du karambit, en particulier lorsqu’il s’agit de l’appliquer à des tâches allant des corvées et du travail à l’utilisation sur le terrain des opérations spéciales et aux performances dans l’arrière-pays. Ce petit couteau unique peut accomplir à peu près toutes les tâches qui lui sont confiées, y compris les applications de combat ou d’autodéfense. Alors que la lame servait à l’origine d’outil utilitaire ancien dans la même veine que le couteau suisse moderne, dans les villages déchirés par la guerre en Indonésie et aux Philippines, ses caractéristiques se prêtaient facilement à une utilisation sur le champ de bataille, et c’est là que sa conception a été affinée et perfectionnée.

 

LES KARAMBITS AU COMBAT

Dans un combat au couteau, l’arc de la lame offre la possibilité d’attaquer et de contrer de manière fluide en un seul mouvement et de changer de direction avec facilité. Il permet également de frapper depuis plusieurs lignes d’attaque à la fois, même si vous ne pouvez pas voir l’angle en question parce qu’il se trouve derrière votre adversaire. La conception du karambit permet d’accrocher, de piéger et de manipuler la position, les membres et la direction de la force de votre adversaire. Cela crée un avantage combatif significatif pour le combattant avec le karambit. En outre, de nombreux karambits ont de multiples surfaces de coupe ou des bords disposés dans diverses configurations, chacune d’entre elles offrant des avantages distincts et des bénéfices à la fois pour l’utilité et l’utilisation tactique.

 

• Conclusion :

Voilà vous savez l’essentiel sur l’histoire de ce couteaux légendaire ! Merci de nous avoir lu ! Vous pouvez vous abonnez à notre Newsletter pour être au courant des prochaines sorties d’article, ça nous ferait un grand plaisir et montrerait que vous appréciez notre travail !

Vous êtes séduit par le karambit ? Vous pouvez voir notre Karambit il vous plairont sûrement !

 

0
    0
    Votre Panier
    Votre Panier est videRetourner à la boutique
      Calculer les frais de livraison
      Appliquer le coupon
      Coupon disponible
      gba9cx7k Réduction de 20%
      Coupon non disponible
      euxvu7kp Réduction de 20,00