Dans cet article, nous allons évaluer les différents types de matériaux utilisés pour les manches de couteaux. Les novices en matière de couteaux tombent souvent dans le piège de croire que le manche du couteau est simplement un choix esthétique. Or, en réalité, le type de manche est extrêmement important pour les performances et les caractéristiques générales du couteau.

En gardant cela à l’esprit, jetons un coup d’œil aux matériaux les plus courants que l’on trouve généralement dans les manches de couteaux aujourd’hui. Ces matériaux peuvent être métalliques, synthétiques ou naturels, chacun ayant ses propres forces et faiblesses. Que vous soyez à la recherche d’un couteau tactique, d’un couteau de chasse, d’un couteau de survie ou simplement d’un objet de collection, ce guide devrait vous aider à déterminer le meilleur matériau de manche de couteau pour répondre à vos besoins.

 

• Les manches en métaux 

• L’acier inoxydable

L’acier inoxydable offre une excellente durabilité et résistance à la corrosion, mais n’est pas particulièrement léger. En outre, les poignées en acier inoxydable peuvent être plutôt glissantes, de sorte que les fabricants doivent incorporer des gravures ou des stries pour assurer la friction requise afin qu’il ne vous glisse pas entre les doigts. Très souvent, vous verrez l’acier inoxydable utilisé en combinaison avec du plastique ou du caoutchouc, pour améliorer la prise en main, mais les poignées en acier inoxydable sont généralement à éviter dans les couteaux à usage quotidien ou les couteaux à usage intensif, en raison du poids supplémentaire.

Avantages : Solide, durable et résistant à la corrosion

Contre : Lourd, peut être glissant

 

• Aluminium

aluminium

L’aluminium, généralement anodisé pour sa couleur, sa dureté et sa protection, est un matériau très durable pour les manches de couteaux. Il s’agit d’un métal de faible densité qui confère au couteau un toucher agréable et solide sans l’alourdir. Le type d’aluminium le plus couramment utilisé aujourd’hui est l’alliage T6-6061, qui présente une très grande résistance à la traction.

Correctement texturé, un manche en aluminium peut offrir une prise en main raisonnablement sûre qui est également confortable et facile pour une utilisation prolongée. En revanche, si vous utilisez votre couteau pendant les mois d’hiver, vous risquez de trouver le manche inconfortablement froid en raison de ses propriétés conductrices.

L’aluminium est généralement considéré comme inférieur à son frère le titane, plus solide mais plus cher, que l’on trouve généralement sur les couteaux haut de gamme.

Avantages : Solide, léger, durable, résistant à la corrosion
Inconvénients : froid en main, peut être un peu glissant, sensible aux rayures et aux chocs.

• Titane

Le titane est un alliage métallique léger, qui offre la meilleure résistance à la corrosion de tous les métaux. Il est un peu plus lourd que l’aluminium mais reste considéré comme un métal léger et beaucoup plus résistant. Hélas, il est aussi plus cher à usiner.

Le titane est l’un de ces rares métaux qui donnent une sensation de chaleur, ce qui fait qu’il ne vous fait pas souffrir autant en hiver que l’aluminium. Il est très solide et pourtant « élastique », c’est pourquoi vous voyez souvent le titane utilisé comme matériau de revêtement pour un couteau à revêtement verrouillable. Notez que le titane et l’aluminium ont tendance à se rayer, contrairement à l’acier inoxydable.

Le titane peut être doté d’une couleur unique et attrayante grâce au processus d’anodisation, particulièrement courant sur les couteaux personnalisés. En outre, il peut être texturé par microbillage.

Avantages : Solide, léger, résistant à la corrosion
Inconvénients : Relativement cher, sujet aux rayures

 

• Les manches en matériaux synthétiques 

• La fibre de carbone

fibre de carbone

La fibre de carbone est un terme quelque peu générique qui fait référence à de fins brins de carbone étroitement tissés puis fixés dans une résine. Le polymère renforcé de fibre de carbone est ce que vous obtenez lorsque vous achetez un couteau commercialisé avec un « manche en fibre de carbone ». Le résultat ? Un matériau extrêmement solide mais léger, mais aussi assez cher. Bien que solide, il est loin d’être indestructible et souffre de fragilité. Imaginez la fibre de carbone comme un tas de pailles collées les unes aux autres : elle est très résistante (bien plus que l’acier) dans une seule direction mais commence à se briser lorsqu’elle est sollicitée dans d’autres directions. Comme elle est fragile, elle peut se fissurer si elle est soumise à des chocs violents.

En raison de la façon dont le « tissage » du carbone reflète la lumière, il est possible d’obtenir de beaux résultats pour un manche de couteau. La production de poignées en fibre de carbone est un processus à forte intensité de main-d’œuvre, ce qui explique qu’on ne la trouve généralement que sur les couteaux haut de gamme.

Avantages : Solide, léger, accrocheur
Inconvénients : coûteux, cassant

 

• G-10

Le G-10 est un grade de Garolite qui est un composite laminé fait de fibre de verre. Il a des propriétés très similaires (peut-être légèrement inférieures) à celles de la fibre de carbone, mais peut être obtenu moins chère. Le fabricant prend des couches de tissu en fibre de verre et les trempe dans de la résine, puis les comprime et les cuit sous pression. Le matériau qui en résulte est extrêmement résistant, dur, très léger et solide. En fait, le G-10 est considéré comme le plus résistant de tous les laminés de résine de fibre de verre et plus solide (bien que plus fragile) que le Micarta.

Les damiers et autres motifs ajoutent une texture au manche, ce qui permet une prise en main solide et confortable. Le processus de production peut utiliser de nombreuses couches de la même couleur, ou varier différentes couleurs pour obtenir un aspect cosmétique unique sur le manche en G-10. Pour en apprendre plus sur le G-10 vous pouvez lire notre article dédié à l’utilisation du G-10 dans les manches à couteaux.

Avantages : Robuste, léger, durable
Inconvénients : cassant, manque d’élégance

 

• Les manches en Matériaux Naturel 

• Os

Les manches en os sont utilisés depuis l’aube de l’humanité et sont toujours très populaires parmi les collectionneurs de couteaux ; en fait, c’est le matériau le plus courant aujourd’hui pour les couteaux de poche classiques. L’os provient d’animaux décédés naturellement, et d’une grande variété d’animaux, dont l’éléphant et la girafe. Néanmoins, l’os le plus courant et le plus rentable utilisé aujourd’hui est l’abondant os de vache. Outre l’os, des matériaux similaires comme les bois (cerf, élan, etc.), les cornes (mouton, vache, buffle, etc.) et les défenses (éléphant, morse) sont souvent utilisés.

Malheureusement, l’os est un peu glissant pour un usage intensif et il est poreux, ce qui affecte sa stabilité et le rend susceptible de se déformer et de se fissurer. La température, la lumière et l’humidité peuvent toutes avoir un impact sur les caractéristiques d’un manche en os, ce qui le rend inadapté à de nombreuses utilisations.

Avantages : Peu coûteux, l’utilisation de teintures permet de créer des motifs accrocheurs, traditionnel.
Inconvénients : Poreux, susceptible de se fissurer, quelque peu glissant.

 

• Bois

Comme l’os, le bois est utilisé comme manche de couteau depuis que les couteaux existent. Un manche en bois de bonne qualité peut être durable et attrayant, ce qui fait du bois un matériau relativement peu coûteux pour les couteaux à usage intensif. Le bois ajoute également beaucoup de beauté à un couteau, ce qui rend les couteaux à manche en bois populaires parmi les collectionneurs.

Différents types de bois sont utilisés pour les manches de couteaux. Vous devez donc faire un choix judicieux en fonction de l’usage que vous comptez en faire. Si vous comptez l’utiliser souvent dans des conditions humides, vous ne voulez pas que le manche de votre couteau soit en bois tendre ou fin comme le noyer noir ; mieux vaut utiliser un bois dur ou un bois stabilisé, où le bois est injecté de plastique.

Les bois durs proviennent d’arbres à feuilles caduques, tandis que les bois tendres proviennent essentiellement de conifères. Il existe des centaines de bois durs dits exotiques utilisés dans la fabrication des couteaux aujourd’hui, chacun présentant des caractéristiques uniques qui nous excitent en tant que collectionneurs de couteaux.

Bien entendu, il existe une grande variété de prix parmi les manches en bois, en fonction du type et de la rareté du bois utilisé.

Avantages : Grande variété, attrayant, durable, confortable à tenir.
Inconvénients : Poreux et instable

 

• Conclusion :

Voila vous savez tout pour choisir parfaitement le manche de votre couteau ! Merci de nous avoir lu ! Vous pouvez vous abonnez à notre Newsletter pour être au courant des prochaines sorties d’article, ça nous ferait un grand plaisir et montrerait que vous appréciez notre travail !

0
    0
    Votre Panier
    Votre Panier est videRetourner à la boutique
      Calculer les frais de livraison
      Appliquer le coupon
      Coupon disponible
      gba9cx7k Réduction de 20%
      Coupon non disponible
      euxvu7kp Réduction de 20,00