Conçu comme un type de couteau à main, le karambit est une arme polyvalente dotée d’une lame incurvée, mais simple, double ou à plusieurs tranchants. La présence d’une lame incurvée souligne en soi la nécessité d’une technique unique pour l’affûter.

La lame incurvée permet à l’utilisateur de l’enrouler autour ou dans un adversaire, facilitant ainsi quelques complots défensifs efficaces. Bien que son origine se situe dans l’archipel indo-australien, le karambit est couramment utilisé en Asie du Sud-Est comme l’un des couteaux exotiques en raison de la forme de sa lame qui sert plusieurs objectifs.

Ce couteau est exclusivement destiné aux combats rapprochés. Il est également connu comme l’arme de la femme, car il se cache rapidement dans les cheveux. Actuellement, il est considéré comme un ajout curieux à tout arsenal de protection. Ainsi, il est courant pour de nombreuses personnes de posséder ce couteau.

Un aspect essentiel de la possession d’un tel couteau, surtout après avoir investi de manière significative, est de savoir comment l’aiguiser. En ce qui concerne l’affûtage d’un couteau de karambit, il est essentiel de savoir que plusieurs karambits sont aiguisés et prêts à être utilisés dès que vous les déballez.
Néanmoins, avec le temps et un usage fréquent, la lame s’émousse, ce qui indique la nécessité de l’affûter. Ainsi, ce post est dédié à vous faciliter l’affûtage d’un karambit.

Les bases de l’affûtage d’un karambit

L’affûtage d’un karambit incurvé n’est pas aussi difficile que vous le pensez. En termes de facilité d’affûtage, c’est la même chose que d’affûter une lame droite. Néanmoins, les outils utilisés pour cela sont un peu différents.

Ainsi, lorsqu’il s’agit d’aiguiser un couteau de karambit, assurez-vous de choisir le bon aiguiseur ainsi que la bonne méthode pour obtenir un bord tranchant comme un rasoir.

Une lame droite typique qui présente une courbe vers l’extérieur nécessite une pierre plate pour un affûtage précis et doux. En revanche, un couteau incurvé vers l’intérieur, tel qu’un karambit ou un kukri, nécessite une pierre à bord rond.

Le processus réel et les angles d’affûtage restent pratiquement les mêmes. Il n’y a qu’une différence : une pierre à bord rond est obligatoire, car c’est la seule pierre qui peut entrer correctement en contact avec la lame. Certains couteaux présentent une légère courbe vers l’intérieur, près du talon, qui s’affûte parfaitement avec une telle pierre.

En raison de la forme incurvée de la lame, il est déconseillé d’affûter la plupart des karambits à l’aide d’une pierre à affûter plate de banc ou d’une pierre plate Arkansas. En effet, aucune de ces deux méthodes ne permet d’accomplir le travail. L’aiguiseur le plus fiable pour cette tâche est une tige triangulaire ou ronde. Les tiges rondes en céramique et les aciers à aiguiser fonctionnent bien. Ne pensez même pas à utiliser des aiguiseurs électriques !

Étapes de l’affûtage d’un karambit

Le processus d’affûtage d’un karambit est le même que celui de tout autre couteau ou lame (Vous pouvez lire notre article sur comment aiguiser un couteau pour vous aidez !). Pour commencer, cependant, il est essentiel de s’assurer que la lame ou le couteau est exempt de tout débris et de toute saleté. Cela signifie que vous ne devez aiguiser qu’un couteau propre.

S’il est sale, il est sage de nettoyer la lame afin qu’elle soit prête pour le processus d’affûtage. Examinez soigneusement la lame et retirez toute saleté ou poussière à l’aide d’un chiffon sec et doux.

Si la lame est sale et qu’elle ne bouge pas en l’essuyant, pensez à appliquer un mélange de savon liquide et d’eau chaude, puis à la sécher avec un chiffon propre. L’essentiel est que la lame doit être complètement sèche et propre pour être affûtée.

Il convient de garder à l’esprit que travailler avec des lames aiguisées est une tâche risquée. Il est donc sage de prendre toutes les précautions de sécurité. Par exemple, il est obligatoire de porter des gants résistants. Avec un karambit propre et sec, voici les étapes de l’affûtage que vous devez suivre :

Tenez fermement le karambit dans votre main. Cependant, ne le tenez pas trop fermement pour indiquer que vous êtes sur le point d’attaquer quelqu’un. La prise doit être telle que vous vous sentiez souple et confortable tout en ayant une sensation de fermeté. L’art d’aiguiser un couteau repose sur la régularité, la prudence et la logique. Veillez donc à ce que votre poignet soit souple et à ce que l’angle auquel vous serrez la lame sur l’aiguiseur soit faible. Il doit être aussi petit que possible. Si vous ne le faites pas, vous risquez de modifier entièrement la forme de la lame ou de raccourcir sa longueur. Pire encore, vous risquez d’endommager la lame. Aucune de ces trois situations n’est souhaitable.

Avec un grain moyen, commencez à faire glisser la lame du karambit sur la surface de la pierre à aiguiser, doucement et sans à-coups. À ce stade, n’oubliez pas que le petit couteau de karambit est délicat par nature, c’est pourquoi vous devez utiliser une pierre de petite taille et de qualité. Vous devez être très méticuleux à ce stade et faire en sorte que la lame reste pointée loin de vous. En outre, assurez-vous que le nombre de coups est le même pour les deux côtés.

Passez ensuite à un grain plus fin ou à une pierre à aiguiser et continuez à caresser la lame jusqu’à ce que vous obteniez l’aspect tranchant souhaité. Le grain le plus fin est idéal pour modifier le tranchant. Il est conseillé d’utiliser les pierres de la même marque pour effectuer ces deux étapes. Vous pourrez voir un petit espace entre la lame et la pierre. Cela est dû à la forme du karambit. Pour cette raison, un autre outil d’affûtage est nécessaire.

Affûtez la lame à l’aide d’un aiguiseur étroit et fin de forme rectangulaire ou ronde. La plupart du temps, ce type d’aiguiseur est en acier. Veillez à aiguiser la lame le long de l’outil, par longs coups continus, en la tenant avec un angle aussi faible que possible.

Enfin, enlevez tout résidu ou touffe poudreuse du couteau à l’aide d’un chiffon sec et propre. De même, nettoyez les outils en soufflant la poussière ou en les essuyant.

Vous pouvez également regarder cette vidéo youtube. Elle énumère plusieurs façons d’affûter un Karambit ou d’autres lames courbes.

 

Conseil : vous pouvez fabriquer votre aiguiseur ou votre outil d’affûtage en collant du papier de verre sur une surface convexe à l’aide d’une colle adaptée.

Conclusion

Affûter un couteau de karambit est un processus simple si vous choisissez les bons outils et suivez la bonne technique. Vous pouvez choisir parmi les affûteurs existants ou fabriquer votre propre affûteur.

 

0
    0
    Votre Panier
    Votre Panier est videRetourner à la boutique
      Calculer les frais de livraison
      Appliquer le coupon
      Coupon non disponible
      black30 Réduction de 30%
      euxvu7kp Réduction de 20,00
      gba9cx7k Réduction de 20%