Lorsque j’avais 12 ans, ma grand-mère m’a offert un magnifique couteau de chasse à lame fixe dans un fourreau en cuir qui avait appartenu à mon grand-père. J’apprenais tout juste à chasser à l’époque, et ce couteau est devenu l’un de mes plus grands trésors. Il était accroché à ma ceinture partout où j’allais, et pendant 35 ans, je l’ai utilisé pour tout, du dépeçage du gibier à la coupe de cordes et de poteaux pour des abris de fortune. J’ai donné le couteau à mon plus jeune fils qui apprenait également les joies de la chasse. Il a également été son compagnon de chasse permanent.

Les couteaux de chasse sont des ustensiles importants, bien sûr, mais pour beaucoup de gens comme moi, les couteaux ont aussi une valeur qui va au-delà de leur utilité sur le terrain. Ils sont également des souvenirs et sont souvent transmis d’une génération à l’autre. C’est l’une des raisons pour lesquelles, lorsque nous achetons un nouveau couteau de chasse, nous voulons être sûrs que notre achat est judicieux. Un couteau de qualité accomplira de nombreuses tâches utiles pendant la chasse et durera de très nombreuses années s’il est correctement entretenu.

Avant d’acheter un couteau de chasse, voici quelques éléments à prendre en compte :

• Comment comptez-vous utiliser le couteau ?

Tout d’abord, si vous recherchez un couteau capable d‘effectuer une tâche spécifique – dépecer un cerf, par exemple, ou couper des branches autour de votre poste de chasse – alors vous pouvez choisir un couteau spécialisé fabriqué dans ce but particulier. D’un autre côté, si vous achetez un couteau spécialisé pour l’utiliser comme outil polyvalent pour le camping dans l’arrière-pays, il n’accomplira probablement pas la plupart des tâches pour lesquelles vous pourriez en avoir besoin. Commencez toujours le processus de sélection en choisissant un modèle qui est le mieux adapté aux tâches que le couteau est censé accomplir.

Si vous voulez un couteau polyvalent qui peut être utilisé pour une variété de tâches, assurez-vous qu’il est fabriqué avec toutes les caractéristiques dont vous avez besoin. Un bon couteau de chasse traditionnel à lame fixe, par exemple, est adapté au déshabillage et au dépeçage du gibier, ainsi qu’à d’autres tâches telles que la coupe de cordes ou de ficelles, la fabrication d’amadou pour faire du feu et la découpe de nourriture. Mais si vous avez besoin d’un tournevis ou d’une pince pour travailler sur votre VTT dans les bois, un bon outil multiple comme notre kit couteau et pince multifonctions est ce qu’il vous faut.

voir kit couteau et pince multi fonctions

Selon le type de chasse que vous pratiquez, vous pouvez décider que vous avez vraiment besoin de plus d’un couteau. Par exemple, lorsque je chasse du gros gibier comme le cerf, je porte un couteau à lame fixe avec un manche synthétique robuste. Une lame à pointe tombante  est idéale pour le dépeçage, et un bord en forme de scie sur le dos du couteau est pratique pour séparer les os, couper le bois d’allumage autour du camp ou tailler les branches. Pour la chasse au petit gibier, comme les lapins, les écureuils et les oiseaux, je préfère un couteau de poche à manche en os, doté d’une lame à pince et d’un crochet à volaille, utile pour éviscérer le petit gibier. Il est léger pour les longues marches sur le terrain et se glisse dans une poche.

• Quelle taille de couteau de chasse voulez-vous ?

Il y a quelque chose de macho à manier un grand et imposant couteau comme ceux portés par les personnages principaux des films Crocodile Dundee et Rambo. Mais les couteaux à lames énormes n’ont pas vraiment d’utilité pratique pour les chasseurs. Ils remplacent assez bien les hachettes ou les machettes, mais ne sont pas utiles pour dépecer le gibier ou d’autres tâches de chasse courantes.

Une fois que vous aurez compris cela, la taille du couteau que vous choisirez se résumera à des préférences personnelles et à des considérations pratiques. Si vous n’avez besoin d’un couteau que pour dépecer du gibier à plumes ou des écureuils, il vous faudra un couteau de petite taille, léger et pouvant se glisser dans une poche.

En revanche, si vous chassez le chevreuil, le sanglier ou ce genre de gibier un couteau un peu plus grand et plus robuste sera peut-être plus utile au moment de découper l’animal en quartiers et de l’emballer. L’essentiel est de s’assurer que le couteau, quelle que soit sa taille, tient confortablement dans votre main et que vous pouvez le saisir fermement pour qu’il ne glisse pas ou ne tombe pas.

 

• Que faut-il acheter, un couteau à lame fixe ou un couteau pliant ?

Les couteaux de chasse ont des lames fixes ou des lames pliantes, qui sont exactement ce que leurs noms impliquent. Les couteaux à lame fixe sont fixés en permanence en position ouverte. Les couteaux pliants ont un point de pivot qui permet à la lame de se replier dans le manche. Voici quelques avantages et inconvénients de chacun :

• Avantages des Couteaux à lames fixes : 

– Plus solide, car le matériau de la lame traverse le manche ; idéal pour les travaux lourds.

– Aucune pièce mobile, donc plus durable et plus fiable

– Beaucoup plus facile à nettoyer que les couteaux pliants

• Inconvénients des Couteaux à lames fixes :

– Plus longs que la plupart des couteaux pliants et doivent être transportés dans un fourreau ; plus encombrants, moins sûrs lors du transport que les couteaux pliants.

– Ils sont souvent gênants pour grimper ou même s’asseoir.

 

• Avantages des Couteaux à lames pliantes :

– Sa petite taille permet de le transporter facilement dans une poche, dans un étui de ceinture ou dans un autre endroit où il est rangé lorsqu’il n’est pas utilisé.

– Très sûr lors du transport

– Les mécanismes de nombreux couteaux permettent une ouverture pratique d’une seule main.

– Bon choix pour les chasseurs qui veulent également un couteau pour un usage quotidien.

• Inconvénients des Couteaux à lames pliantes :

– Pas aussi solide que les couteaux à lame fixe

– L’utilisation du loquet de déverrouillage des couteaux pliants à lame verrouillée peut s’avérer peu pratique.

– Difficile à nettoyer car le canal de la lame recueille du sang, des tissus, etc.

 

•Tenez compte de la conception de la lame du couteau !

La plupart des couteaux de chasse comportent l’une des trois principales conceptions de lame : à pointe tombante, à pince ou à dépouiller.

Si vous chassez principalement le gros gibier, envisagez un couteau de chasse à pointe tombante. Ce type de couteau est doté d’une lame épaisse et incurvée qui est généralement plus solide que les autres types de couteaux. Il est excellent pour dépecer les animaux car vous pouvez utiliser tout le bord, et pas seulement la pointe. Cela rend le travail de dépouillement plus facile, plus rapide et entraîne moins de pertes de viande.

En cas de besoin, une lame à pointe tombante peut également être utilisée à la place d’une scie ou d’une hachette pour fendre les os de la cage thoracique et du bassin d’un gibier.

La lame à cran d’arrêt est plus fine, plus plate et sa pointe est mieux définie que celle à pointe tombante. Elle peut être utilisée pour les mêmes tâches que la pointe tombante, mais n’est pas aussi efficace pour dépecer, fendre et éviscérer. Cependant, le couteau à cran d’arrêt, qui ressemble davantage à un couteau de travail générique, est un bon choix pour les chasseurs qui prévoient d’utiliser le couteau à d’autres fins que la chasse.

Les couteaux à dépouiller sont conçus spécifiquement pour dépouiller le gibier de taille moyenne à grande. La lame très tranchante est conçue pour séparer sans effort la chair de la peau, un véritable gain de temps pour les chasseurs qui dépecent leur propre gibier. En prime, le couteau à dépouiller peut effectuer la plupart des autres tâches de nettoyage du gibier, de même que les modèles à clip et à pointe tombante.

Un crochet à boyau est une caractéristique de nombreuses lames que vous pourriez vouloir prendre en considération. Le chasseur fait une incision de départ avec une lame ordinaire, puis utilise le crochet à boyau pour prolonger l’incision sans percer les entrailles de l’animal. C’est un outil très utile pour le traitement du gros gibier.

Certains couteaux sont également équipés de plusieurs lames interchangeables, ce qui permet à l’utilisateur d’échanger une lame contre une autre lorsqu’il a besoin de différents types de lames pour des tâches particulières.

 

• Les types de matériaux de lames de couteaux à choisir

Le type d’acier utilisé dans la lame est une autre considération importante lors de l’achat d’un couteau de chasse. Il détermine la qualité de l’affûtage de votre couteau, la tenue de son tranchant après l’affûtage et sa résistance à des années d’utilisation sur le terrain. Les meilleurs matériaux pour les lames présentent une rétention du tranchant, une ténacité, une résistance à la corrosion et à l’usure élevées. Il n’est pas possible d’aborder tous les différents types de matériaux dans l’espace limité dont nous disposons ici, mais les matériaux suivants sont parmi les meilleurs pour les couteaux de chasse.

S30V : Cet acier haut de gamme à haute teneur en vanadium offre une combinaison exceptionnelle de ténacité, de résistance à l’usure et de résistance à la rouille. Les lames en S30V sont un peu difficiles à aiguiser mais conservent bien mieux leur tranchant que la plupart des lames fabriquées avec d’autres matériaux.

154CM : Cet acier inoxydable à haute teneur en carbone présente une grande résistance à l’usure et sa dureté lui permet de conserver très bien son tranchant. Il s’agit toutefois de l’un des aciers inoxydables les plus fragiles, et il convient généralement mieux aux petites lames.

VG-10 : Cet acier inoxydable à haute résistance à l’usure appartient à la même classe que le 154CM, mais offre une résistance supérieure à la corrosion et une conservation prolongée du tranchant.

420HC : Cet acier inoxydable à teneur moyenne en carbone est extrêmement résistant à la corrosion, mais sa dureté est inférieure à celle des autres types, ce qui le rend beaucoup plus facile à aiguiser. La stabilité du tranchant se situe dans la moyenne.

 

• Manches de couteaux : Recherchez la durabilité

Ne négligez pas le manche lorsque vous achetez un couteau. Les manches en bois, en cuir et en os sont très fonctionnels et souvent plus esthétiques, mais ces matériaux n’offrent pas nécessairement la durabilité souhaitée par de nombreux chasseurs et peuvent être difficiles à saisir fermement lorsqu’ils sont mouillés de sang ou d’eau. Les matériaux synthétiques tels que le Zytel, le Kraton et l’ABS, qui offrent une bonne combinaison de prise en main sûre et d’économie, sont d’excellentes options. Les matières synthétiques sont également légères et pratiquement incassables.

Pour des raisons de sécurité, le manche d’un couteau de chasse doit également comporter un arrêt de doigt, un contour ou une autre protection à la jonction du manche et de la lame qui empêche la main de l’utilisateur de glisser vers l’avant sur la lame.

Le test ultime de tout manche de couteau est la sensation qu’il procure dans votre main. Un couteau est inutile s’il est inconfortable à tenir. Deux problèmes se posent : les manches trop petits, qui vous font trop serrer et fatiguer votre avant-bras, et les manches trop grands, qui rendent le contrôle du couteau difficile. Si possible, tenez le couteau avant de l’acheter et assurez-vous que vous pouvez le manipuler confortablement pendant une utilisation prolongée.

Voilà vous savez l’essentiel de ce qu’il faut savoir pour choisir le couteau de chasse parfait ! Merci de nous avoir lu ! Vous pouvez vous abonnez à notre Newsletter pour être au courant des prochaines sorties d’article, ça nous ferait un grand plaisir et montrerait que vous appréciez notre travail !

 

0
    0
    Votre Panier
    Votre Panier est videRetourner à la boutique
      Calculer les frais de livraison
      Appliquer le coupon
      Coupon non disponible
      black30 Réduction de 30%
      euxvu7kp Réduction de 20,00
      gba9cx7k Réduction de 20%