Dire que les couteaux de poche font partie des outils les plus utiles connus de l’humanité n’est pas exagéré. Depuis des millions d’années, ils nous aident à couper les aliments, à sauver les gens de véhicules en feu, à nous défendre contre les crimes, à chasser pour le dîner, à découper des boîtes et à accomplir d’innombrables autres tâches, des plus banales aux plus importantes.

 

Pourquoi choisir le couteau de poche parfait est si difficile !

Pourquoi est-il si difficile de choisir le couteau de poche idéal ? Comme les couteaux de poche existent depuis des siècles, ils ont évolué et se sont diversifiés dans de nombreux styles différents, vous laissant le choix entre des milliers de modèles. Le choix est une bonne chose, mais il peut aussi être écrasant.

Il existe des lames à cran d’arrêt, des lames tanto et des lames à pointe

couteau suisse

tombante, des lames en acier inoxydable et des lames en acier au carbone, des lames dentelées et des lames non dentelées, sans oublier les couteaux suisses dotés de suffisamment d’outils et d’accessoires pour vous aider à vous échapper d’une prison de haute sécurité.

 

Alors, que doit faire un amateur de couteaux ?

Eh bien, à part acheter tous les couteaux que vous voyez (ce n’est pas une mauvaise idée si vous avez de l’argent), la meilleure approche pour trouver le bon couteau de poche est d’en savoir beaucoup sur eux. Comme vous n’avez pas le temps de faire cette recherche, nous l’avons fait pour vous.

Les six parties de ce guide vous apprendront tous les aspects du couteau de poche et vous aideront à déterminer ce qui vous convient le mieux.

 

 

1. Décider du nombre de lames

En matière de couteaux de poche, le moins est le mieux, sauf dans certains cas où le plus est le mieux et dans d’autres où cela n’a pas d’importance. Maintenant que vous êtes complètement perdu, voyons les différences entre les couteaux à une lame, les couteaux à plusieurs lames et les outils multiples.

 

Couteau de poche à une lame

Les couteaux de poche à lame unique existent dans de nombreuses formes et tailles, mais leurs meilleures qualités sont leur simplicité et leur taille. Contrairement aux couteaux de poche multi-lames, les couteaux pliants à une lame se concentrent uniquement sur la conception d’une grande lame. Ces couteaux sont généralement dotés de mécanismes de verrouillage qui les rendent plus forts et plus robustes pour les travaux plus exigeants. Ils peuvent également être dotés de mécanismes d’ouverture à ressort, ce qui leur permet de s’ouvrir en un clin d’œil.

Bien entendu, l’inconvénient d’une lame unique est son manque de variété. Ces couteaux sont parfaits si vous recherchez un couteau solide et polyvalent, mais si vous avez besoin d’un couteau capable de scier du bois à un moment donné et de le tailler à l’instant suivant, vous n’avez pas de chance.

 

Couteaux de poche multi-lames

Le fait d’avoir plusieurs lames vous permet de transporter un couteau de poche qui peut faire le travail de deux ou trois.

Les couteaux de poche multi-lames ont généralement deux, trois ou quatre lames. Les modèles à deux lames ont tendance à être très traditionnels et comportent une combinaison de lames en forme de lance, de pieds de mouton, de stylo ou de pointe.

Cependant, les modèles à trois ou quatre lames vous donnent la possibilité d’avoir plusieurs types de lames à votre disposition. Vous ne savez jamais quand vous aurez besoin de tailler un morceau de bois et de dépecer un animal à fourrure. Même si les modèles à plusieurs lames vous offrent une certaine variété, vous n’obtiendrez pas autant de force ou de durabilité qu’un couteau de poche à une seule lame. C’est un compromis que vous devez prendre en compte lorsque vous décidez du type de couteau à acheter.

 

Couteaux Suisse et multifonctions 

Parfois, vous avez besoin d’un couteau de poche avec plus que de simples lames. Scies, cure-dents, pinces à épiler, ouvre-boîtes, limes à ongles, ciseaux, tire-bouchons et loupes sont autant de caractéristiques communes aux couteaux suisses et autres multifonctions, qui sont les couteaux de poche les plus multidimensionnels du marché.

Le couteau suisse a été créé à l’origine pour répondre à la demande des soldats sur le terrain qui devaient effectuer un certain nombre de tâches qu’une seule lame ne pouvait pas toujours accomplir. Depuis cette conception originale, les couteaux suisses et les multi-outils en général n’ont fait que gagner en utilité et en fiabilité.

histoire couteau suisse

Aujourd’hui, ces couteaux se présentent sous de nombreuses formes et tailles, allant de trois accessoires sur les modèles de base au « couteau suisse géant » de 87 outils, qui a été créé en 2006. D’autres outils multiples, comme les Leathermans, ont le même effet, bien qu’ils soient généralement un peu plus lourds à transporter.

Les multi-outils conviennent parfaitement au bricoleur qui a besoin d’avoir toute une série d’outils à portée de main à tout moment.

 

2. Choisir la longueur de la lame

En parcourant les couteaux de poche, vous verrez un large éventail de longueurs de lame, de l’énorme lame de 22cm d’un opinel 13 aux petites lames de 4cm pouces que l’on trouve sur de nombreux multi-outils. Même s’il ne s’agit que d’une différence de quelques centimètres, la taille de votre lame peut faire une énorme différence.

 

Petites lames (moins de 5 centimètres)

Avantages : Il peut sembler plus avantageux de se procurer un couteau de poche plus grand, mais les couteaux avec des lames de 5 centimètres et moins présentent un certain nombre d’avantages. Le premier atout, et souvent le plus important, est que les couteaux de poche à petites lames sont généralement légaux partout. De nombreuses lois sur les couteaux fixent arbitrairement la longueur acceptable en dessous de 5cm pouces, de sorte que le fait d’avoir un de ces petits couteaux vous permettra de respecter presque toutes les lois sur les couteaux.
Les petites lames ont également l’avantage d’être, eh bien, petites. Leur taille permet un transport facile qui n’est pas aussi encombrant que celui des couteaux plus grands.

Inconvénients : L’inconvénient évident des petites lames est qu’elles ne sont pas aussi solides ou polyvalentes que les grandes lames. En raison de leur taille, ce sont souvent des lames à emboîtement, ce qui signifie qu’elles ne se verrouillent pas en place et qu’elles sont sujettes à des défaillances lors d’une utilisation extrême.

Utilisations recommandées : Ces lames sont idéales pour un usage quotidien léger, lorsque vous n’utilisez le couteau que pour des tâches de base à la maison, comme couper de la ficelle ou ouvrir de petites boîtes.

Lames moyennes (5-10 centimètres) :

Avantages : Lorsque nous avons élaboré notre guide des meilleurs couteaux de poche, tous les couteaux entraient dans cette fourchette de longueur de lame. Les lames entre 5 et 10cm ont l’avantage d’être assez petites pour être mobiles mais assez grandes pour accomplir un plus grand nombre de tâches. Les lames de cette longueur disposent également de divers mécanismes de verrouillage qui vous permettent de la pousser lors de tâches ardues.

Inconvénients : Il n’y a pas trop d’inconvénients des lames de taille moyenne, mais certaines lois locales sur les couteaux peuvent interdire les couteaux de plus de 5cm il est donc important d’être au courant des lois dans votre région.

Utilisations recommandées : C’est le point idéal pour les longueurs de lame des couteaux de poche. Les lames moyennes sont idéales pour pratiquement toutes les tâches, des petites choses aux travaux lourds.

Lames larges (plus de 10 cm) :

Avantages : Les couteaux de poche avec des lames de plus de 10cm présentent de nombreux avantages des grands couteaux à lame fixe, mais sont beaucoup plus faciles à transporter discrètement. Ces couteaux, sont principalement axés sur la survie et l’autodéfense et sont plus intimidants que les petites lames.

Inconvénients : Les grandes lames ont tendance à être plus lourdes, ce qui rend leur transport plus contraignant. Les lames rendent également le couteau plus volumineux et moins discret. Dans certains endroits, ces couteaux peuvent ne pas répondre à certaines exigences de la loi.

Utilisations recommandées : Une grande lame n’est pas toujours pratique sur un couteau de tous les jours. Ils sont souvent considérés comme des couteaux de fantaisie à des fins de présentation, mais peuvent également être utilisés pour la légitime défense. Il est important de consulter les lois locales lorsque vous portez un couteau dont la lame est supérieure à 10 cm.

opinel 13

3. Le Prix :

À ce stade, il y a probablement une considération importante qui vous vient à l’esprit : le prix. Le montant que vous êtes prêt à dépenser pour un couteau est un choix personnel, mais il existe cinq fourchettes de prix générales à prendre en compte. Pour être clair, nous nous concentrons uniquement sur les couteaux d’usine, votre recherche de pliants personnalisés peut donc aboutir à des fourchettes de prix différentes.

On peut distinguer 3 fourchettes de prix :

• 0-60€ 

• 60-150€ 

• 150€ et plus 

A vous de vous positionner dans ces fourchettes en fonction de votre budget.

 

4. Mécanismes d’Ouverture :

Un autre aspect du couteau de poche que vous devez prendre en considération est le mécanisme d’ouverture. La vitesse et le confort avec lesquels vous engagez votre couteau peuvent être une question de commodité lors des tâches quotidiennes. Voici les trois catégories générales parmi lesquelles vous pouvez choisir.

 

Couteau à ouverture manuelle :

Pendant la plupart des siècles où les couteaux de poche ont existé, il n’y avait qu’une seule façon d’ouvrir votre couteau : avec vos mains. La main est un outil très utile (presque identique au couteau) et c’était la seule façon d’engager le couteau. Il existe en fait quelques méthodes d’ouverture manuelle. L’un des classiques est l’entaille de l’ongle. Vous pouvez normalement les trouver sur les couteaux de poche traditionnels et les couteaux suisse. Ce sont de petites rainures dans la lame qui permettent à l’ongle de saisir la lame et de s’ouvrir.

Couteau à cran d’arrêt :

Le couteau à cran d’arrêt, qui s’enclenche automatiquement lorsqu’on appuie sur un bouton ou un interrupteur. Avant d’acheter et de porter un couteau à cran d’arrêt, il est important de se renseigner sur les lois locales relatives aux couteaux et de s’assurer que vous êtes en conformité avec la loi.

Couteau à ouverture assistée:

L’ouverture assistée est un ajout relativement récent au domaine des couteaux, mais elle est rapidement devenue un mécanisme très populaire sur les couteaux. Créé en 1995 par Blackie Collins, un couteau à ouverture assistée est doté d’un dispositif interne qui engage la lame lorsqu’une certaine pression est exercée sur le couteau. La principale différence entre un couteau à ouverture assistée et un couteau à cran d’arrêt est qu’un couteau à cran d’arrêt a tendance à s’ouvrir avec une simple pression d’un seul doigt, tandis qu’un couteau à ouverture assistée nécessite une certaine force pour s’ouvrir.

Pour une description plus nuancée de la différence, lisez notre article sur les ouvreurs assistés et les couteaux à cran d’arrêt.

cran d'arrêt vs ouverture assisté

Conclusion :

Voilà vous savez l’essentiel de ce qu’il faut savoir pour choisir le couteau dont vous avez besoin ! Merci de nous avoir lu ! Vous pouvez vous abonnez à notre Newsletter pour être au courant des prochaines sorties d’article, ça nous ferait un grand plaisir et montrerait que vous appréciez notre travail !

0
    0
    Votre Panier
    Votre Panier est videRetourner à la boutique
      Calculer les frais de livraison
      Appliquer le coupon
      Coupon disponible
      gba9cx7k Réduction de 20%
      Coupon non disponible
      euxvu7kp Réduction de 20,00